• Château de Kyburg
  • Château de Kyburg
  • Château de Kyburg

Château de Kyburg


Kyburg, ZH
  • Château de Kyburg
  • Château de Kyburg
à la page web

Le château de Kybourg : une forteresse remplie d’histoire dans un écrin de verdure

Le château de Kybourg trône fièrement à 150 mètres au-dessus de la Töss. Sous les yeux des visiteurs s’étendent de vertes prairies et des forêts, au-delà desquels s’offre un panorama à 270 degrés, du Seerücken thurgovien jusqu’au Glärnisch, en passant par les volcans de l’Hegau, le Feldberg, les crêtes du Jura et les Alpes bernoises. Kybourg est le château féodal le mieux conservé du nord-est de la Suisse. Un véritable symbole de pouvoir pour ses propriétaires successifs : les comtes de Kybourg, les rois et les ducs de Habsbourg et la ville de Zurich.

Le château se visite de fond en comble : de la cave au grenier, de la salle des gardes à la chambre des tortures, de la cuisine à la chapelle. L’exposition permanente, qui retrace la vie dans le château de ces 800 dernières années, a été récompensée en 2002 par le Prix du musée européen de l’année.

Un symbole de pouvoir

En 1070, le comte Hartmann de Dillingen épouse Adelheid de Winterthour et pose ainsi les jalons de la dynastie des comtes de Kybourg. L’emplacement du château actuel devient le centre des terres de la famille. Il ne reste aujourd’hui plus aucune trace de la fortification détruite en 1079. Vers 1200, le comte Ulrich III de Kybourg, un des nobles les plus influents du sud-ouest de l’Allemagne actuelle fait construire la propriété comme on la voit aujourd’hui, c’est-à-dire la tour, le corps de logis, l’enceinte et la chapelle. A l’époque, les droits féodaux de la famille de Kybourg s’étendaient du lac de Constance jusqu’à Fribourg.

Lorsque la famille de Kybourg s’éteint, en 1264, son héritage devient une véritable pierre angulaire dans l’accession fulgurante de Rudolf de Habsbourg au trône. Son fils laisse les joyaux de la couronne dans la forteresse de Kybourg. En 1370, Herzog Leopold III fait construire une imposante salle, soulignant ainsi l’importance de Kybourg.

En 1424, Zurich achète le domaine et double ainsi la surface de ses terres. Des baillis zurichois s’installent alors dans la propriété et transforment la forteresse en un logement et siège administratif seigneurial. C’est à partir de ce moment-là que Kybourg est désigné comme un château.

Après la Révolution helvétique, le château de Kybourg reste le siège du baillage de Zurich. En 1831, il passe en mains privées. En 1865, Matthäus Pfau ouvre les portes du domaine au public et organise lui-même des visites dans le premier « château musée » de Suisse.

Le musée, une expérience pour tous les sens

Le musée retrace l’histoire et le quotidien du château de ces 800 dernières années dans plus de 30 salles à travers un véritable voyage sensoriel. La cuisine médiévale invite à sentir les épices utilisées à l’époque. Plus haut dans le château, on peut essayer des costumes d’époque. Dans l’opulente salle d’armes, des dizaines d’armures et de casques ainsi que des centaines de hallebardes peuvent être admirées. Postes audio, postes informatiques interactifs, diaporamas et installations son et lumière offrent de nombreuses informations aux visiteurs.

Chapelle et plantes médicinales

La chapelle romane du château, avec ses fresques du XVe siècle, est un véritable joyau. Les tortures subies par la sainte et martyre Régula sont illustrées dans l’annexe du chœur. Dans la nef, on voit les pécheurs envoyés en enfer lors du jugement dernier. Des saints miséricordieux, comme Vérène, Marie Madeleine, Catherine, Louis et Ulrich, sont représentés dans le chœur.

Devant le château se trouve un potager baroque, dans lequel sont principalement cultivés des légumes, comme par le passé. On y découvre toutefois aussi des plantes aromatiques et médicinales, qui embaument l’atmosphère. Des fleurs, des haies et une fontaine complètent le tableau et invitent à la balade.

Heures d'ouverture

Du 1 avril au 31 octobre 2019

Mardi à dimanche et jours fériés: 10h30 à 16h30

Fermé: lundi

Tarifs

Visiteurs individuels

Adultes : CHF 12.-
Etudiants/apprentis : CHF 9.-
Enfants (6–16 ans) : CHF 5.-
Classes d’école : CHF 4.-
Audioguide : CHF 2.-

Groupes

Dès 15 personnes : CHF 9.- par personne

Entrée gratuite

  • Passeport Musées Suisses
  • Carte membres Raiffeisen
  • Swiss Travel Pass
  • Winterthurer Museumspass
  • KulturLegi Caritas
  • VMS / ICOM
information

Il y a des bancs et un terrain de jeu avec des animaux en bois de grandeur nature devant le jardin du château, sous les tilleuls. 

Il est permis de pique-niquer et de fumer dans le jardin et la cour intérieure du château. 

Des boissons et des snacks sont disponibles dans la cafétéria. 

Les personnes en chaise roulante peuvent accéder à la chapelle, aux salles du rez-de-chaussée du château ainsi qu’à la cafétéria et aux toilettes pour personnes en situation d’handicap, vers la caisse. 

Les sacs à dos et les grandes sacoches doivent être déposés à l'entrée.

Les chiens peuvent accéder à la cour intérieure du château, s’ils sont tenus en laisse.

Restauration

Dans les alentours    

Gasthof Hirschen, Kyburg

Accès

Par train à Effretikon, puis prendre le bus 655 à Kyburg, Gemeindehaus (3' à pied).

Parking à l'entrance du village.

Conseils

Jolies chemins de randonnée depuis Winterthour (1,5 h), la gare de Sennhof-Kyburg (45’) et Kemptthal (1,5 h) à Kyburg. Il y a de nombreuses aires de barbecue le long de la rivière Töss. Depuis la vallée de Töss, les nombreuses marches d’un chemin forestier permettent de rejoindre le château de Kybourg, 100 mètres plus haut.

Hébergements

Gasthof Gyrenbad, Gyrenbad
Hotel Wartmann, Winterthur
Gasthaus Schlosshalde, Mörsburg

retour à la vue d'ensemble

Ces châteaux pourraient aussi vous plaire