• Château de Oberhofen
  • Château de Oberhofen
  • Château de Oberhofen
  • Château de Oberhofen
  • Château de Oberhofen
  • Château de Oberhofen
  • Château de Oberhofen

Château de Oberhofen


Oberhofen, BE
  • Château de Oberhofen
  • Château de Oberhofen
  • Château de Oberhofen
à la page web

Le château d’Oberhofen, une magnifique propriété sur les rives du lac de Thoune

Le château, avec son donjon médiéval, se dresse dans un environnement romantique, entouré des Alpes bernoises, directement au bord du lac de Thoune. Son vaste parc, composé notamment d’un magnifique jardin, est considéré comme l’un des plus beaux de la région et appelle à la flânerie. Le château abrite un musée, qui invite à l’exploration de ses nombreuses pièces et à la recherche d’indices révélant la vie de ses anciens occupants. Des expositions temporaires mettent en lumière divers aspects de l’histoire du château.

La magie de huit siècles d’histoire

Le château d’Oberhofen est un véritable symbole du lac de Thoune et jouit d’une grande notoriété. Cette remarquable propriété façonnée par plus de huit siècles d’histoire, avec ses éléments caractéristiques comme son donjon médiéval ou sa tourelle pittoresque, peut facilement être admirée depuis le lac. Le vaste parc qui s’étend au bord de l’eau offre de plus un cadre idyllique à cette somptueuse propriété. Depuis 2013, le château possède son propre restaurant, dont la terrasse, qui donne sur le lac, invite à la détente et aux plaisirs du palais.

Château fort puis résidence d’été d’un comte

A l’origine, Oberhofen est un château fort muni de remparts et de douves construit vers 1200. Avant de passer aux mains des Habsbourg, il est la propriété de la famille d’Eschenbach. Après la bataille de Sempach, en 1386, le château appartient aux Bernois puis, à partir de 1421, à une des plus importantes familles patriciennes bernoises du XVe siècle, la famille de Scharnachthal. Lorsque cette lignée s’éteint, quatre frères de la famille d’Erlach héritent du château. C’est finalement l’avoyer Franz Ludwig d’Erlach (1575–1651), qui possède également les châteaux de Spiez et de Schadau, qui en devient le propriétaire. A sa mort, les Bernois établissent un baillage à Oberhofen qui, jusqu’en 1798, verra défiler 27 baillis différents. En 1844, le comte neuchâtelois et prussien Albert de Pourtalès acquiert le domaine et le fait transformer en résidence familiale d’été au style historiciste.

Le musée voit le jour

Le dernier propriétaire privé du château d’Oberhofen est William Maul Measey, un avocat américain. Il l’achète en 1925 et y habite jusqu’au début des années 1950. Il crée une fondation et en 1952, il confie le château au Musée d’Histoire de Berne, qui en fait une de ses filiales. Aménagé avec des meubles et des objets appartenant à ce dernier, le château ouvre pour la première fois ses portes au public en juin 1954. En 2009, il gagne son indépendance et appartient depuis à la fondation du château d’Oberhofen.

Un parfum d’Orient

Les nombreux propriétaires ont influencé l’architecture et l’aménagement du château. Celui qui a effectué les transformations les plus conséquentes est Albert de Pourtalès. C’est à lui que l’on doit le fumoir oriental construit en 1855 en haut de la tour selon les plans d’un architecte bernois. C’est ainsi qu’un petit morceau d’Orient s’est retrouvé au château d’Oberhofen.

La salle à manger, de style historiciste, témoigne du mode de vie des comtes. Elle peut être louée pour des mariages ou autres événements privés. Le cachot date de l’époque des baillis et se trouve dans l’une des parties les plus anciennes du château. La chapelle attenante et ses fresques du XVe siècle valent également le détour. Elle peut être louée pour des mariages et pour des baptêmes. La salle de jardin, avec son accès direct à la terrasse, peut aussi être louée pour organiser des fêtes dans un cadre idyllique.

Un lieu de rencontre

Un agenda varié qui propose notamment des visites guidées, des journées à thème, des concerts, des lectures de romans policiers des fêtes estivales, des pièces de théâtre et des projections en plein air séduira tout un chacun. Pour les jeunes visiteurs, le château a conçu des activités particulières, comme l’école des chevaliers, que l’on trouve aussi aux châteaux de Thoune et de Spiez. Le parc abrite une galerie d’arbres, qui informe sur les particularités de dix-sept arbres sélectionnés. Le restaurant, avec ses fenêtres panoramiques et sa terrasse qui donne directement sur le lac régalera ses hôtes avec ses spécialités régionales.

Tarifs

Einzelpersonen

  • Erwachsene: CHF 10.–
  • Erwachsene ermässigt: CHF 8.–
  • Kinder (6 – 16 Jahre): CHF 2.–

Gruppen

  • Ab 10 Personen: CHF 8.- pro Person
retour à la vue d'ensemble

Ces châteaux pourraient aussi vous plaire